infoafrik24@gmail.com
(+225) 27 34 77 56 66

*Message de nouvel an / Chérif Hamed Haïdara invite les ivoiriens au civisme, au travail et à la solidarité*

*_Le président du Rassemblement Démocratique Ivoirien (Rdi) s’est adressé aux ivoiriens ce 1er janvier 2024, au siège de son parti situé à Abobo, dans le cadre de son discours de nouvel an, . Nous vous livrons intégralement son message._*

 

Militants, militantes, sympathisants du rassemblement démocratique ivoirien,  

chers compatriotes, habitants de la cote d'ivoire

 

Nous arrivons à la fin de l'année 2023 avec des sentiments mitigés pour la majorité en raison de nombreux espoirs qui n'ont pu  être satisfaits. Alors que nous militons tous pour un monde meilleur où prévalent la justice et la paix, 2023 a été une année de crises à l'échelle internationale qui ont malheureusement influencé la vie de la quasi totalité des pays à travers le monde entier; le conflit Russo-ukrainien, celui entre Israël et le Hamas, les violences meurtrières en Rdc, les attaques terroristes au Nigeria etc. Nous nous inclinons devant la mémoire des victimes innocentes décédées de ces violences et apportons notre soutien aux personnes directement impactées. Nous formulons d'entrée le vœu que 2024 soit une année de Paix à travers le monde et que les hommes accordent davantage d'intérêt au caractère sacrée de la vie. 

 

Le tiers monde, déjà en situation économique difficile,  a particulièrement payé un lourd tribut des conflits au plan international. Malheureusement, en Afrique nous ne semblons pas en avoir tiré de leçons.  Et les tensions  au plan régional  exacerbent une situation déjà précaire à laquelle les africains doivent faire face. Le terrorisme, les guerres, l'instabilité des pays, voilà le triste bilan que nous faisons de l'année 2023. 

 

En cote d'ivoire, les effets pervers de ces conflits sont ressentis et fragilisent l'élan de développement dans lequel le pays est engagé, sous la conduite du président Alassane Ouattara. Il n'empêche que  la Cote d'Ivoire connait une transformation remarquable avec la construction de nombreuses infrastructures;  routes et  ponts,  centres de santé, écoles et universités etc, dans un environnement où l'on doit encore redoubler d'efforts pour permettre à la réconciliation d’être définitivement accomplie. On note également l'électrification de la majorité des villages et les forages, pour favoriser l'accès à l'eau potable pour nos populations. C'est le lieu d'en féliciter le gouvernement. 

 

Ces actions vont, cependant, avec des sacrifices; notamment de nombreuses concessions de la part de l'état aux investisseurs étrangers et aussi la part de la population. Nous commençons ainsi l'année 2024 avec une décision délicate;  l'augmentation du coût de l'électricité de 10%. Nous estimons que les populations sont exténuées et qu'il serait bien de trouver d'autres solutions plus souples pour permettre à tous de supporter ces efforts économiques. Nous devons faire preuve de solidarité pour limiter la paupérisation des classes moyennes, à défaut de la freiner. 

 

Dans le même sens, nous avons constaté la précarité de l'emploi et du travail. Plusieurs cas de licenciements abusifs nous ont été rapportés dans nos tournées auprès des populations, et les employeurs trainent le pas pour payer les réparations à leurs ex-employés, souvent même en se cachant derrière des procédures judiciaires longues et compliquées, créant ainsi une forme de maltraitance pour le travailleur. Il serait intéressant que nos parlementaires revisitent la loi du travail pour y ajouter davantage d’ingrédients pour garantir la sécurité de l’emploi. 

 

Très chers compatriotes, le revers de ce tableau c'est aussi l'incivisme. L'amour de la patrie et le sentiment de responsabilité envers les autres  devraient conduire chacun de nous à bien se  comporter dans la société, afin d'éviter d'éclabousser autrui de ses propres  turpitudes. Si notre pays dispose de richesses énormes et que nous en profitons sans souci de prioriser l’intérêt général, notre légèreté conduira à causer des peines. Si nous avons de belles routes et que nous nous y violons les règles de la conduite, nous causerons des dégâts au préjudice de tous. L'incivisme a engendré de nombreux accidents de la circulations en 2023, avec pour conséquence des morts et des blessés parfois marqués à vie.  L'incivisme a provoqué des injustices, des pauvres, des frustrations. L'incivisme a contribué à troubler l'ordre public. Et pourtant, en se conduisant avec responsabilité dans la société  chacun aurait pu éviter cela. En 2024, j'invite chacun à garder cela à l'esprit.

 

Le Rdi ne cesse de prôner l'union des enfants de la cote d'Ivoire autour de la patrie. Certains des nôtres sont encore en exile alors que le pays a besoin de tous pour se construire. Nous invitons chacun à l'humilité pour faire des concessions. Aucun sacrifice n'est de trop pour celui qui veut la paix et qui aime autrui. Nous avons en exemple la femme qui renonce à son fils que le Roi Salomon demande de partager en deux par l'épée pour satisfaire chacune des femmes qui en revendique la maternité. Soyons conciliants, tolérants et objectifs dans l'appréciation de l’évolution de la vie des hommes. C'est à ce prix que nous aborderons sans pression ni inquiétude le tournant décisif de 2025 qui est l'année de la prochaine élection présidentielle. Nous pouvons réussir une élection avec zéro morts. 

 

Je souhaite à tous une très bonne et heureuse année 2024. Paix, santé et plein succès à tous et à toutes.

 

Vive la Cote d'Ivoire 

Vive le Rdi

 

Chérif Hamed Haïdara 

Président du Rassemblement Démocratique ivoirien

A lire aussi
Veuillez laisser un commentaire