infoafrik24@gmail.com
(+225) 27 34 77 56 66

KORHOGO/ ZONE AGRO-INDUSTRIELLE DÉDIÉE À LA TRANSFORMATION DE L'ANACARDE : L ES GRANDS EXPORTATEURS INTERNATIONAUX SE POSITIONNENT

Korhogo, le chef-lieu de la région de Poro , au nord de la Côte d'Ivoire, a accueilli les acteurs de développement de la filière Anacarde pour l'inauguration de la zone Agro-industrielle, un site dédié exclusivement à la transformation de la noix de cajou, ce samedi 23 septembre 2023.

Aménagée par le Conseil du Coton et de l’Anacarde dans le cadre du Projet de Promotion de la Compétitivité de la chaine de valeur de l’Anacarde (PPCA), co-financé par la Banque mondiale, cette Zone Agro-Industrielle vient renforcer les acquis de la filière anacarde en termes d’appui à l’investissement privé dans les infrastructures de Transformation

 

 

La Zone Agro-Industrielle Anacarde de Korhogo bénéficie d’aménagements venant en renforcement des infrastructures locales avec entre autres : (i) une station d’épuration pouvant traiter jusqu’à 500 m³ d’eaux usées par jour, mise à la disposition de toutes les industries de la région, et permettant de pallier aux problématiques environnementales afférentes ; (ii) un transformateur de 40 Méga Volt Ampère (MVA) qui vient en renforcement du réseau électrique de la ville de Korhogo.

 

Selon le directeur général du conseil Coton-Anacarde , docteur Adama Coulibaly, 

«Cette Zone Agro-Industrielle, va créer un marché local de commercialisation de l’anacarde du fait des transformateurs qui y seront installés, et des capacités stockage qu’elle offre aux acheteurs et aux coopératives de la région», a t-il fait savoir.

 

A lui d'ajouter ; 

 

« Cette Zone Agro-Industrielle offre toutes les garanties de conformité aux standards internationaux de sécurité, de qualité, environnementale et sociale, aux unités de transformation qui s’y installeront. Ainsi donc, les produits transformés ici n’auront aucune difficulté à accéder directement aux marchés les plus exigeants comme celui des Etats Unis.

D’autre part, cette infrastructure est aussi une opportunité pour les communautés locales. Elle va créer un marché local de commercialisation de l’anacarde du fait des transformateurs qui y seront installés, et des capacités de stockage qu’elle offre aux acheteurs et aux coopératives de la région. La station de traitement des eaux usées a été dimensionnée pour soulager les usines locales car elles ont désormais un équipement tout à fait adapté à la récupération de leurs rejets liquides. De plus, après traitement des eaux usées, la station mettra à la disposition de nos mamans de l’eau pour l’arrosage de leurs cultures maraichères, ainsi que des boues qu’elles pourront utiliser comme engrais».

 

Le ministre de l'agriculture et du développement rural, Kobenan Adjoumani a remercié le président de la République de Côte d'Ivoire, SEM Alassane Ouattara pour son soutien indéfectible au développement de la filière Anacarde. Il a souligné que trois Zones Agro-Industrielles sont prévues par l'État de Côte ( Korhogo, Bondoukou, Séguéla) et permettront de transformer jusqu’à 150 000 tonnes de noix brutes de cajou, accroissant ainsi la capacité nationale. 

 

 

 

La cérémonie d’inauguration a aussi été l’occasion pour la pose de la première pierre des usines de deux opérateurs ayant acquis des lots industriels sur ladite zone. Il s’agit du vietnamien LONG SON, plus gros opérateur de la transformation des noix brutes de cajou du Vietnam, et de l’ivoirien EGE PREST, filiale du groupe SOUKPAFOLO

 

Tehoua Dabong

A lire aussi
Veuillez laisser un commentaire