infoafrik24@gmail.com
(+225) 27 34 77 56 66

Unité de sevrage tabagique : « Nous avons démarré avec plus d’une douzaine d’agents de santé, mais actuellement, nous sommes deux » (Pr Georges Ouédraogo)

Premier centre de sevrage tabagique d’Afrique de l’Ouest, ouvert en mai 2017, l’unité de sevrage tabagique est un appendice du Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo de Ouagadougou, qui fait parler d’elle auprès de fumeurs et consommateurs de produits du tabac. Cinq ans après son opérationnalisation, et à la faveur de l’évaluation de la durabilité de la lutte anti-tabac au Burkina Faso, le 31 décembre 2022, le coordonnateur de l’unité, Pr Georges Ouédraogo, approché à cet effet, évalue et fait des propositions au profit de la structure et des populations concernées par le phénomène tabagique.

Lefaso.net : L’unité de sevrage tabagique a été accueillie avec espoir et soulagement au sein des populations, notamment les fumeurs. Cinq ans après son opérationnalisation, quel bilan peut-on dresser de son fonctionnement ?

 

Pr Georges Ouédraogo : On a des hauts et des bas depuis le 1er mai 2017 que le centre fonctionne. Au début, il y a eu un engouement, puis ça s’est effondré. On est ensuite reparti. Donc, ce sont des yoyos de fréquentations qu’on a. 

Lefaso.net

A lire aussi
Veuillez laisser un commentaire