infoafrik24@gmail.com
(+225) 27 34 77 56 66

BURKINA / LE PRIX DU BUTANE EST INSTABLE

Le gaz butane est un trésor introuvable à Dédougou depuis fort longtemps. Des clients font le tour des points de recharge de la ville à longueur de journées. Mais hélas, chacun regagne sa maison comme il était venu. Curieusement, dans ce manque trop prononcé de gaz, certains clients arrivent à recharger leurs bouteilles.

 

S’il y a de la matière qui suscite la plus grande convoitise de la population de Dédougou ces derniers moments, c’est bien le gaz butane. Ce produit connu sous nos tropiques pour son utilité dans la cuisson des aliments et la production d’eau chaude, surtout en ces temps de froid, fait gravement défaut dans la cité du Bankuy.

Chez un commerçant de la place réputé être l’un des détenteurs du monopole de la distribution du gaz butane, les clients se relaient sans discontinuer. Mais, c’est avec grise mine que la grande majorité de la clientèle retourne chez elle. « Il n’y a pas de gaz », c’est le refrain qui est servi à ceux qui n’ont pas la chance de faire partie des « clients bienheureux ». Aussi paradoxale que cette situation puisse paraître, des clients réussissent à répartir à la maison avec des bouteilles rechargées. Mais comment cela est-il possible ? C’est du moins la question qui taraude tout esprit observateur de la situation.

A ce propos, une source nous a mis au parfum. Nous décidons ce mercredi 18 janvier 2023 de vérifier l’information. Trois heures de temps (11h à 13h) ont suffi pour les besoins de vérification.

Dans l’intervalle de temps, des dizaines de personnes sont venues au lieu, à la recherche du gaz. Elles ont regagné leurs domiciles dans l’insatisfaction. Par contre, trois clients sont répartis avec des bouteilles rechargées.

Le mode opératoire pour satisfaire la « clientèle bienheureuse » est la suivante : le client arrive avec sa bouteille de gaz vide. Il la dépose et disparaît comme s’il est réparti à la maison. Pendant ce temps, un employé du lieu de vente embarque la bouteille vide sur une moto et disparaît à son tour dans la ville. Quelques temps après, il revient avec une bouteille chargée. Peu de temps après son retour, c’est au client de pointer le nez pour récupérer sa bouteille.

Ce scénario, selon notre source, se passe tous les jours et ce, depuis longtemps que dure la pénurie de gaz butane dans la ville de Dédougou. Pour rappel, la pénurie de gaz butane à Dédougou remonte au dernier trimestre de l’année 2022.

Mais qui sont ces clients qui bénéficient de faveurs dans la recharge de leurs bouteilles ? Pourquoi les autres en sont privés ? S’agit-il réellement d’un manque de gaz butane auquel fait face la population à Dédougou ? Ce manque est-il provoqué pour satisfaire l’égo d’une personne ? Ce sont autant d’interrogations que la situation amène à poser sans pouvoir y trouver de réponses.

 

Tehoua Dabong

A lire aussi
Veuillez laisser un commentaire